Déchets du BTP

 

Objectifs régionaux de la filière BTP

Le SRADDET, Schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires, précise la stratégie, les objectifs et les règles fixés dans plusieurs domaines. Les objectifs sont suivis annuellement à partir d’indicateurs issus des données remontées par les différents acteurs. Ces derniers sont regroupés par mode de traitement et selon le type de producteurs de déchets. La mesure de l’état d’avancement de la filière BTP a été confiée à la Cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes (CERC ARA), dans le cadre d’un travail partenarial associant Région Auvergne-Rhône-Alpes, DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, ADEME et organisations professionnelles du Bâtiment et des Travaux Publics (FRTP, UNICEM, FFB, CAPEB, FEDEREC, FNADE…).


Des
objectifs ambitieux :

  • Stabilisation d’ici 2031 de la production globale de Déchets ménagers et assimilés (DMA), de Déchets des activités économiques (DAE) et de Déchets Inertes du Bâtiment et des Travaux Publics, afin de compenser l’évolution de la population,
  • Valorisation matière : 70% des Déchets Non Inertes Non dangereux et 78% des Déchets Inertes d’ici 2031.

 

 

Pour en savoir plus :

 

Bilan régional

En 2020, les chantiers d’AuvergneRhôneAlpes ont été générés 25,9 millions de tonnes de déchets et matériaux ; soit une baisse de 15% par rapport à 2019, à corréler à la baisse d’activité ayant impacté le secteur suite à la crise sanitaire.

Cette baisse significative du gisement n’est pas forcément synonyme de changements de pratiques. Elle reflète l’année exceptionnelle de 2020 : confinements, réouverture des chantiers sous protocole COVID et report des élections municipales impactant le secteur des Travaux Publics et du Bâtiment.

Sur ce volume, les entreprises de Travaux Publics sont parvenues à réemployer 6,3 millions de tonnes. Même si ce volume recule de 12% par rapport à 2019, la part du réemploi gagne 1 point rapporté au volume total de déchets et matériaux générés sur les chantiers.

La typologie des déchets générés sur chantier reste stable, avec plus de 9 tonnes sur 10 qui sont inertes.

 

 

Pour en savoir plus :

 

 

Auvergne Rhone alpes Ademe