Les déchets du BTP en Isère

Date de l’état des lieux : Novembre 2012 – Données 2011

Source : CERA

Quantité de déchets issus des chantiers de BTP : 4 670 100 t avant réemploi

  • Dont déchets de chantiers TP : 3 712 000 t
  • Dont déchets des chantiers de Bâtiment (hors démolition)  : 290 000 t
  • Dont déchets de chantiers de démolition des entreprises de Bâtiment : 575 000 t
  • Dont déchets particuliers : 93 100 t

Répartition des déchets :

Destination1BTP38 Destination2BTP38

Répartition des déchets et matériaux inertes générés par les entreprises de TP :

99.4% des déchets du TP sont des inertes.

70% de ces déchets inertes sont des terres et matériaux meubles non pollués.

 

Part de réemploi des matériaux inertes sur chantiers du TP 1 114 000 t soit 27%

ppp

ppp

Filières de traitement

On dénombre 68 installations spécialisées dans la gestion des déchets du BTP sur le département.

Installations de transit, tri et recyclage des déchets inertescarte1TraitementDechetBTP38 cc

Installations de stockage et remblaiement de carrières

carte2TraitementDechetBTP38

Les exploitants et les localisations des installations sont référencés ici par numéros. Les correspondances se trouvent en annexe 2 du plan de prévention et de gestion des déchets du BTP consultable sur https://www.isere.fr/conseil-general/politiques-publiques/politique-des-dechets/

 

Quantités de déchets accueillis sur les installations spécialisées dans la gestion des déchets du BTP et destination des déchets

schema3TraitementDechetBTP38

ppp

Flux interdépartementaux

schema4TraitementDechetBTP38

232 500 t de déchets issus d’autres départements dont :

  • 84 500 t de déchets issus des départements limitrophes
  • 148 000 t de déchets issus d’autres départements

Dont :

  • 213 200 t de déchets inertes
  • 19 300 t de déchets non dangereux, non inertes

 

Pratique des entreprises du bâtiment à mettre en avant 

Les entreprises de TP déclarent avoir réemployé 30% des déchets générés en 2011 sur chantier. Les principaux freins à cette pratique sont : Les maitres d’ouvrages et maitres d’œuvre ont tendance à préférer les matériaux dits « nobles » aux matériaux recyclés et la nature des matériaux ne convient pas forcément.

50% des entreprises de TP ont acheté des matériaux inertes recyclés en 2011. Cela représente 1,2 millions de tonnes de recyclés de béton et mixte.

Pour l’activité bâtiment, 77% des entreprises déclarent trier l’ensemble de leurs déchets sans préciser le niveau de tri effectué, certains déchets peuvent être regroupés.

La majorité d’entre elles ont recours à un collecteur ou gèrent leurs déchets eux-mêmes. Les bennes collectives de chantier sont de moins en moins utilisées.

 

Le projet de plan de prévention et gestion des déchets issus du BTP en juin 2014

 https://www.isere.fr/conseil-general/politiques-publiques/politique-des-dechets/

Les enjeux de territoire :

  • Destinations non tracées pour 6% des inertes, 65% des DND, 95% des DD
  • L’enjeu est d’améliorer la connaissance des pratiques et des filières pour l’ensemble des catégories de déchets (améliorer la traçabilité et diminuer les pratiques illégales)
  • Un réseau d’installations complémentaires (déchèteries, plates-formes de transit, tri et recyclage, remblaiement) en apparence satisfaisante mais…
  • Enjeu sur l’accès sur les déchèteries publiques et le développement de déchèteries professionnelles
  • Enjeu sur le maintien d’un réseau d’installations suffisant pour garantir une bonne proximité
  • Des potentialités de remblaiement de carrières importantes

schema5 propectiveDechetBTP38

carte6propectiveDechetBTP38

– Un réseau dense : présence de plates-formes de transit, tri recyclage sur l’ensemble des     territoires,

– Encourager et pérenniser ce réseau pour atteindre les objectifs

– Laisser la possibilité de créer des installations mobiles et temporaires proches des chantiers (sous régime de la déclaration ICPE)

pppp

Les objectifs quantitatifs du plan

schema7propectiveDechetBTP38

*Objectif fixé par la directive cadre déchets 2008/98/CE- Article 11, paragraphe 2

« D’ici 2020, la préparation en vue du réemploi, le recyclage et les autres formules de valorisation de matière, y compris les opérations de remblayage qui utilisent des déchets au lieu d’autres matériaux, des déchets non dangereux de construction et de démolition, à l’exclusion des matériaux géologiques naturels définis dans la catégorie 17 05 04 de la liste des déchets, passent à un minimum de 70 % en poids. »

 

Les objectifs qualitatifs :

  •  Améliorer la connaissance et la traçabilité des gisements des déchets non dangereux et dangereux
  • Réduire les dépôts sauvages et décharges illégales
  • Privilégier le remblaiement de carrières pendant l’exploitation afin de privilégier la valorisation
  • Limiter le transport en proposant un réseau d’installation de proximité

 

Deux plans d’actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs

schema8propectiveDechetBTP38

Les moyens à mettre en œuvre

schema9propectiveDechetBTP38

Ademe Auvergne Rhone alpes Les déchets ménagers dans  l'Ain Les déchets ménagers en Isère Les déchets ménagers dans la Métropole de Lyon