Les déchets du BTP en Ardèche

Date de l’état des lieux :  Données 2012 -Source : Etude  CERA 2013

fff

Le gisement des déchets de BTP

Quantité de déchets issus des chantiers de BTP : 737 milliers de tonnes de déchets de déchets issus de l’activité BTP ont été générés en 2012

Les déchets de chantiers de TP

Ce sont 574 milliers de tonnes de déchets qui ont été générés par les entreprises de TP situées en Ardèche en 2012.  Sur ces 574 milliers de tonnes de déchets :

–   566 milliers sont des matériaux inertes,  dont 170 milliers de tonnes sont réemployés sur chantiers

repartitiondechet1BTP07

–  7 milliers de tonnes sont des déchets non dangereux

 

repartitiondechet2BTP07

 

–  0,5 milliers de tonnes sont des déchets dangereux

repartitiondechet3BTP07

 

 

Les déchets de chantiers de démolition des entreprises de Bâtiment

Ce sont environ 100 milliers de tonnes de déchets liés à l’activité des entreprises du Bâtiment spécialisées dans la démolition qui ont été générés en 2012.

 

Les déchets des chantiers de Bâtiment (hors démolition)

Ce sont environ 80 milliers de tonnes de déchets liés à l’activité des entreprises du Bâtiment (hors démolition) qui ont été générés en 2012.

 repartitiondechet4BTP07

ppp

ppp

Filières de traitement

On dénombre 17 installations ouvertes à toutes les entreprises dont 1 ISDI, 5 installations de valorisation et 11 installations de collecte, tri et regroupement. Ces installations sont en général localisées à proximité de l’axe de l’autoroute du soleil. Dès que l’on s’éloigne de cet axe, on trouve essentiellement des installations mono-clients (13 installations mono-clients recensées).

Quantité de déchets accueillis sur les installations spécialisés dans la gestion des déchets du BTP

Ce sont 185 milliers de tonnes de déchets du BTP qui sont entrés sur les installations en 2012.

Destination1DechetBTP07

–  166 milliers de tonnes des déchets et des matériaux entrés sur les installations en 2012 sont des  déchets  inertes

Destination2DechetBTP07

Destination des déchets inertes du BTP en 2012 : 148 milliers de tonnes sont valorisés ou réutilisés en 2012, soit 89% du volume total.

 

–  18,4 milliers de tonne sont des déchets entrés sur les installations sont des déchets non inertes non dangereux

Destination3DechetBTP07

Destination des déchets non inertes non dangereux du BTP en 2012 : 9,3  milliers de tonnes sont valorisés matières par des installations hors du département et 7,5 milliers de tonnes sont éliminés en ISDND.

–  Une trentaine de tonnes de déchets dangereux sont entrés sur les installations du département. Ces déchets sont envoyés vers une autre installation hors du département pour être traités.

 ppp

Flux interdépartementaux

12% des déchets et matériaux du BTP accueillis par les installations de l’Ardèche proviennent de départements limitrophes :

  • 5% des déchets du BTP proviennent de la Drôme,
  • 4% des déchets du BTP proviennent de l’Isère,
  • 2% des déchets du BTP proviennent de la Loire,
  • 1% des déchets du BTP provienne de la Haute-Loire, la Lozère, le Gard et le Vaucluse.

ppp

Pratique des entreprises  du bâtiment

Près d’un quart des entreprises de Bâtiment déclare que leur principal déchet est constitué de graves et de matériaux rocheux. Le bois brute ou faiblement adjuvanté vient ensuite (20% des entreprises), suivis par les métaux (11%) et les mélanges de déchets non dangereux, non inertes (8%).

A noter, que l’enquête a été réalisée par la CERA auprès de 100 entreprises de bâtiment (hors démolition) du département.

Pratique du tri des déchets

–     Un tiers des entreprises déclare ne pas trier leurs déchets. Un tiers des entreprises trierait leurs déchets de façon unitaire (déchet par déchet). Le dernier tiers réaliserait un tri avec des regroupements de certains déchets.

–     54% des entreprises de Bâtiment gèrent chacun de leurs déchets selon le même procédé (pas de différenciation par type de déchet).  Parmi ces 54% :

Pratiques1DechetBTP07

 

–          21% des entreprises du Bâtiment déclarent avoir une stratégie de gestion des déchets au sein de l’entreprise (certains déchets sont directement réutilisés par les entreprises comme le bois et d’autres mettent en place des bennes pour le tri). Et 6% des entreprises du Bâtiment déclarent avoir une stratégie de gestion des déchets en projet.

–          L’utilisation du compte-prorata : 60% des entreprises ne souhaitent plus travaillées avec un compte prorata.

–          Connaissance et utilisation des déchèteries professionnelles : 56% des entreprises du bâtiment connaissent les déchèteries professionnelles.

–          La moitié des entreprises connaissent le coût de la gestion des déchets au sein de l’entreprise (le coût peut varier d’une centaine d’euros à 45000 euros).

 

Ademe Auvergne Rhone alpes Les déchets ménagers dans  l'Ain Les déchets ménagers en Isère Les déchets ménagers dans la Métropole de Lyon