Les déchets du BTP dans la Drôme

Date de l’état des lieux :  Données 2012

Quantité de déchets issus des chantiers de BTP : 922 000 t

  • Dont déchets de chantiers TP : 652 000 t
  • Dont déchets des chantiers de Bâtiment (hors démolition)  : 134 000 t
  • Dont déchets de chantiers de démolition des entreprises de Bâtiment : 136 000 t

Répartition des déchets :

repartitiondechetBTP26

Déchets inertes DI
Déchets non dangereux non inertes DND
Déchets  dangereux DD

 

 

 

 

 

Répartition des déchets et matériaux inertes générés par les entreprises de TP : 709 milliers de tonnes de DI générés par les entreprises de TP  soit 98% des déchets générés par ces entreprises.

Part de réemploi des matériaux inertes sur chantiers du TP :  142 milliers de tonnes

ppp

ppp

Filières de traitement

On dénombre 68 installations spécialisées dans la gestion des déchets du BTP sur le département.

Installations ouvertes à toutes les entreprises (49 installations)

cc  Installations internes (mono client) (19 installations)

 

Carte des installations Ardèche et Drôme spécialisées dans la gestion des déchets et matériaux BTP selon leur(s) activité(s) Source : Enquête CERA
carteV3TraitementDechetBTP26

 

Quantité de déchets accueillis sur les installations spécialisés dans la gestion des déchets du BTP : 692 milliers de tonnes

ppp

Destination des déchets

Déchets inertes :

Répartition des quantités de déchets et matériaux inertes du BTP entrés en 2012 sur les installations du département (83% valorisés ou réutilisés en 2012) :

–       59% mélange de déchets inertes,

–       21% Terres, matériaux meubles non pollués,

–       6% déchets d’enrobés,

–       5% béton,

–       3% graves et matériaux rocheux,

–       6% autres (ballast de chemin de fer)

Quantité de déchets et matériaux inertes accueillis par les installations du département en 2012 par type :

Recyclés par les installations du département : 257,8 milliers de tonnes

Utilisés en remblai de carrière : 261,5 milliers de tonnes

Utilisés en remblai selon le code de l’urbanisme : 7,3 milliers de tonnes

Utilisés sur un autre projet : 5,0 milliers de tonnes

Utilisé en centrale d’enrobage :18,2 milliers de tonnes

Stockés provisoirement sur les installations : 37,0 milliers de tonnes

Envoyés en ISDI : 60,2 milliers de tonnes

Envoyés sur un autre site sans en connaître le traitement : 4,1 milliers de tonnes

Autre ou non précisé : 4,9 milliers de tonnes

 

Déchets non inertes non dangereux : 93% valorisés en 2012

Valorisation matière par les installations du département : 16,1 milliers de tonnes

Valorisation matière sur un autre site* : 7,9 milliers de tonnes

Valorisation énergétique (dont cimenterie mais hors incinération)** : 8,6 milliers de tonnes

Elimination en ISDND : 1,3 milliers de tonnes

Autres :  0,3 milliers de tonnes

Envoyé vers un autre site sans valorisation :  0,7 milliers de tonnes

Soit un total de DNIND : 34.9 milliers de tonnes

 

Déchets dangereux :

1,4 millier de tonnes de déchets dangereux provenant du BTP entrés sur les  installations du département en 2012

Flux interdépartementaux

Flux interdépartementaux

13% des déchets et matériaux du BTP accueillis par les installations de la Drôme proviennent de départements limitrophes.

80% des déchets et matériaux inertes du BTP entrés sur les installations du département en 2012 proviennent du département.

87% des déchets non inertes non dangereux du BTP entrés sur les installations du département en 2012 proviennent du département.

carteFluxDechetBTP26

Pratique des entreprises du bâtiment

Les entreprises de TP déclarent avoir réemployé 20% des déchets générés en 2012, soit 130 milliers de tonnes de déchets. Ce taux est élevé en comparaison des autres départements étudiés.

Les entreprises de Bâtiment du département réutilisent une partie de leurs déchets tel que le bois pour le chauffage, ou la ferraille revendue à des ferrailleurs. Quelques entreprises évoquent une réduction des déchets à la source : elles conservent les palettes, choisissent des produits avec moins d’emballages, etc.

 

Entreprises du Bâtiment (hors démolition ) :

Un tiers des entreprises déclare ne pas trier leurs déchets.Parallèlement, un quart des entreprises trient leurs déchets de façon unitaire (déchet par déchet).Près de la moitié des entreprises réalisent un tri avec des regroupements de certains déchets. Les regroupements de déchets sont fonction du nombre de bennes présentes sur chantier. Les entreprises vont avoir tendance à regrouper par grande famille de déchets (inertes, non inertes, dangereux). Un certain nombre d’entreprises ont indiqué mettre à part les métaux.

 

¼ des entreprises indiquent avoir mis en place une stratégie de gestion des déchets au sein de leur entreprise. Celle-ci est très variable. Dans ce qui est cité par les entreprises, on retrouve :

  • La réduction des trajets entre l’entreprise et l’exutoire. Certaines entreprises ont même développé une installation en interne.
  • Certains déchets sont finement triés, voire démantelés, pour adapter l’évacuation.
  • Les ouvriers sont formés à la bonne gestion des déchets.
  • Le bois est dans certains cas réutilisé en bois de chauffage.
Ademe Auvergne Rhone alpes Les déchets ménagers dans  l'Ain Les déchets ménagers en Isère Les déchets ménagers dans la Métropole de Lyon