slider-gaspillage

Les Français gaspillent plus qu’ils ne le pensent

D’ici 2030, la quantité de nourriture jetée devrait augmenter de 30 % par rapport à aujourd’hui, estime une étude du Boston Consulting Group intitulée Tackling the 1.6-Billion-Ton Food Loss and Waste Crisis. Une autre étude montre que les Français gaspillent plus qu’ils ne le pensent.

 

1,6 milliard de tonnes. C’est la quantité nourriture perdue ou jetée chaque année dans le monde. Soit un tiers de la production mondiale. Or, selon une étude du Boston Consulting Group, d’ici 2030, la quantité de nourriture jetée va augmenter de 30 % pour atteindre 2,1 milliards de tonnes. Malgré les politiques publiques, toutes les régions du monde devraient accroître leur gaspillage, en particulier l’Asie.

 

Les entreprises ont un rôle à jouer 

« Dans les pays en développement, le problème est en grande partie lié à la production et au transport de denrées alimentaires alors que dans les pays développés, il s’agit des consommateurs« , pointe le rapport. Pourtant, le marché du gaspillage alimentaire représenterait une opportunité de 700 milliards de dollars.

« Les entreprises qui jouent un rôle dans la chaîne de valeurs des produits alimentaires peuvent tirer des avantages commerciaux tangibles, tels que la réduction des coûts, l’ouverture de nouveaux marchés et de nouvelles opportunités de revenus », notent les auteurs.

 

Les Français gaspillent plus qu’ils ne le pensent 

Ces derniers ont identifié cinq facteurs permettant de limiter le gaspillage. Le premier étant bien sûr la sensibilisation des consommateurs et de toute la chaîne de valeur. Plus concrètement, il s’agit également d’améliorer la chaîne logistique, notamment la chaîne du froid particulièrement dans les pays en développement où les conditions de stockage entraînent des pertes à grande échelle. Autre levier : la traçabilité, associée à une meilleure coordination entre producteurs et transformateurs. Enfin, pour limiter la casse, mieux vaut une politique fiscale qui pénalise les entreprises et les consommateurs qui gaspillent.

 

En France, la loi contre le gaspillage alimentaire oblige déjà la grande distribution à donner leurs invendus à des associations. Mais chez les consommateurs, les pertes restent lourdes. D’autant que les Français gaspillent plus qu’ils ne le pensent. Selon une étude de la société de déménagement Movinga, intitulée « Un monde de gaspillage » les Français pensent gaspiller 5 % de leur nourriture, alors qu’ils en jettent 14 %.

 

Source : https://www.novethic.fr/actualite/social/consommation/isr-rse/le-chiffre-un-tiers-de-la-production-alimentaire-mondiale-est-jete-et-cela-va-empirer-146237.html?utm_source=Abonnes+Novethic&utm_campaign=f83cf3f87d-RECAP_CAMPAIGN_2018_08_28&utm_medium=email&utm_term=0_2876b612e6-f83cf3f87d-171093557

» Toutes les actualités

Ademe Auvergne Rhone alpes