logo-ademe-L

Élaborer et conduire avec succès un PLPDMA : un guide, un site et des formations

Durant 3 ans, l’ADEME a mené des travaux d’étude de cas et monographies auprès de 24 collectivités afin d’identifier les facteurs de réussite de la mise en place d’un plan de prévention des déchets et les leviers d’actions pour le rendre efficace. L’élaboration des programmes locaux de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA) est obligatoire depuis le 1er janvier 2012, et est une condition essentielle à la mise en œuvre d’une démarche territoriale d’économie circulaire. Les collectivités doivent œuvrer pour réduire de 10% les déchets ménagers et assimilés (DMA) produits par habitant à horizon 2020. Les travaux de l’ADEME ont conduit à l’élaboration d’un guide à destination de ces collectivités afin de présenter la méthode, les outils et les clés de réussite pour leur PLPDMA.

Quels facteurs déterminants à la réussite des plans de prévention des déchets ?

De 2015 à 2017, l’ADEME a étudié le parcours de 24 collectivités dont 4 ayant mis en place des plans territoriaux de prévention des déchets (PTP) et 20 ayant développé des programmes locaux de prévention des déchets (PLP).

Trois catégories de collectivités en ressortent :

(soit toutes au-dessus de l’objectif de -7% fixé par les contrats d’objectifs avec l’ADEME)

Partant de cette division, l’ADEME a ainsi pu définir les traits communs aux collectivités qui ont obtenu les plus fortes baisses (entre 15% et 36% de baisse de leurs OMA).

  • Ces collectivités avaient toutes instauré la tarification incitative : la mise en place de la tarification incitative permet en effet une baisse significative des ordures ménagères résiduelles et assimilées
  • Elles ont bénéficié d’un portage politique fort et d’équipes de prévention dynamiques. Associé à un soutien financier de l’ADEME, les collectivités « volontaristes », ont bénéficié d’un portage politique soutenu, avec des élus référents fortement impliqués et des équipes de prévention motivées par des convictions environnementales, l’idée d’agir pour le bien commun d’un territoire,  et l’envie de recréer du lien social autour d’un projet commun.
  • La réussite repose sur une dynamique territoriale spécifique à chaque territoire. Cette dynamique repose toujours sur une volonté politique claire en faveur de la réduction des gaspillages et l’économie de ressources, se traduisant par la mise en place d’une équipe projet dédiée et formée. Cette orientation claire se traduit par une synergie entre la prévention et la gestion des déchets (réduction de fréquence des collectes, tarification incitative,…) permettant l’efficacité. L’animation territoriale mobilise de nouveaux acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) ou associatifs contribuant ainsi au développement de l’emploi local, tout en assurant la maîtrise des coûts de gestion.

Ces travaux d’observation auprès des 24 collectivités ont permis à l’ADEME de systématiser les bonnes pratiques et les facteurs du succès d’un programme de prévention des déchets, réunis dans un guide méthodologique interactif pour accompagner les collectivités.

Le communiqué de presse de l’ADEME

http://www.plpdma-guide-ademe.fr/

Pour tous ceux qui n’étaient pas disponible pour la formation de février, voici une nouvelle session de formation gratuite de 3 jours : animer et coordonner un PLPDMA. Ainsi vous aurez toutes les clés pour engager votre PLPDMA sur votre territoire.

Pour vous inscrire : https://formations.ademe.fr/solutions/register.php?sessionid=2609&folid=26

» Toutes les actualités

Ademe Auvergne Rhone alpes