201801lessor3av

A Colombe (38), Alliatech Dental traite des déchets mercuriels dentaires

L’appellation « plombage » usitée par les patients est incorrecte… Étant donné l’absence de plomb dans leur composition ! Le terme officiel employé par les chirurgiens-dentistes est « amalgame ».

Celui-ci est principalement utilisé pour l’obturation des cavités résultant du traitement d’une carie. Il contient 50 % de poudre d’alliages divers (argent, étain, cuivre, zinc) et de 50 % de mercure. Aujourd’hui, ce type d’amalgame est controversé du fait de cette présence de mercure et de ses conséquences possibles sur la santé. Ses principaux avantages : fiabilité dans le temps, faible coût et pose aisée. Depuis 1998, tous les chirurgiens-dentistes doivent justifier d’un contrat de collecte de leurs déchets mercuriels. En outre, chacun de leur fauteuil doit être équipé d’un séparateur, assurant un taux de récupération du mercure d’au moins 95 %. Les cassettes des séparateurs, les capsules d’amalgame, les fraises de dépose et tout matériel contenant du mercure doivent être stockés dans des containers spécifiques, avant d’être remis à des sociétés collectrices agréées.

http://lessor38.fr/a-colombe-un-site-classe-pour-le-traitement-des-dechets-mercuriels-dentaires-20709.html

» Toutes les actualités

Ademe Auvergne Rhone alpes Les déchets ménagers dans  l'Ain Les déchets ménagers en Isère Les déchets ménagers dans la Métropole de Lyon